Concerts

Concert : Sigiswald KUIJKEN et le Bach Collegium

Concert exeptionnel avec orchestre le dimanche 13 novembre 2016 à 17 heures:

Sigiswald Kuikjen à la tête du Bach Collegium Strasbourg-Ortenau
J.S BACH : Pièces pour orgue : Jérôme Mondésert, organiste
G.F. TELEMANN Tafelmusik suite n° 1 pour orchestre TWV 55
J.S.BACH concerto pour clavecin en sol min BWV1058
J.S BACH Suite pour orchestre n° 1 en do majeur BWV 1066
Entrée libre – plateau

 


sigiswald-kuijken

 

Sigiswald Kuijken est né en 1944 près de Bruxelles. Il étudie le violon aux Conservatoires de Bruges puis de Bruxelles, où il termine ses études avec Maurice Raskin en 1964. Très jeune, il s’intéresse avec son frère Wieland à la musique ancienne ; il se familiarise en autodidacte avec les techniques instrumentales et l’interprétation du dix-septième et dix-huitième siècle au violon et à la viole de gambe.
De 1964 à 1972, Sigiswald Kuijken est membre – avec Wieland Kuijken, Robert Kohnen et Janine Rubinlicht – de l’ensemble bruxellois Alarius qui a sillonné l’Europe et les Etats-Unis; il pratique ensuite beaucoup la musique de chambre en compagnie de différents spécialistes du répertoire baroque, ses frères Wieland et Barthold et Robert Kohnen principalement, mais aussi Gustav Leonhardt, Frans Brüggen, Anner Bylsma et René Jacobs… Sous l’impulsion de Gustav Leonhardt et de la firme Deutsche Harmonia Mundi, il fonde en 1972 «La Petite Bande », un orchestre baroque qui s’est produit depuis en Europe, en Australie, en Amérique du Sud, en Chine et au Japon et a effectué de nombreux enregistrements pour différentes firmes (Deutsche Harmonia Mundi, Seon, Accent, Virgin , Denon, Hyperion …).

En 1986, il fonde cette fois le Kuijken Strijkkwartet (aux côtés de François Fernandez, Marleen Thiers et Wieland Kuijken) qui se consacre aux quatuors de la Période Classique, et également aux quintettes avec Ryo Terakado comme premier alto. Denon a enregistré avec cette formation un répertoire de quatuors et de quintettes de Haydn et de Mozart.

En 2004, Sigiswald Kuijken réintroduit le violoncello da spalla (violoncelle d’épaule), l’instrument pour lequel Bach écrivit sans doute ses six Suites en solo, dont il entreprend l’enregistrement en fin 2006. Sigiswald Kuijken a enseigné le violon baroque au Conservatoire Royal de La Haye de 1971 à 1996, et de 1993 à 2009 au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il est par ailleurs depuis longtemps un professeur invité très sollicité (entre autres au London Royal College of Music, à l’Université de Salamanque, à l’Accademia Chigiana de Sienne, au Conservatoire de Genève, à la Musikhochshule de Leipzig).

Depuis 1998, Sigiswald Kuijken reprend à l’occasion la direction d’orchestres symphoniques «modernes» dans un répertoire romantique (Beethoven, Schumann, Brahms, Mendelssohn). Le 2 février 2007, Sigiswald Kuijken reçut un doctorat d’honneur de la K.U. Leuven. Le prestigieux «Prix du Mérite Culturel de la Communauté Flamande» lui est attribué en février 2009.

 

Dans la presse

http://www.dna.fr/culture/2016/11/06/le-mythe-kuijken