ActivitésNos rencontres

Concert du jeudi Saint 2016

Ce tableau de Bruegel s’intitule « Le portement de croix ». Peint en 1564, il dépeint le cheminement du Christ jusqu’à la colline du Golgotha. La vie qui grouille autour de lui, au centre, empêcherait presque de percevoir l’importance de la scène. Leçon intemporelle. Saurions-nous la déceler aujourd’hui ? C.S.

 

Église protestante de Saint-Pierre-le-Vieux,

 24 mars 2016, à 20h

Entrée libre – Plateau

 

Programme

Prélude en mi mineur de Bach : piano Suite en ré mineur de Bach adaptée au cor solo

Trois Klavierstücke de Schubert : piano Sonate de Beethoven en fa majeur, 2° et 3° mouvements : piano et cor

 

 

Les œuvres musicales seront ponctuées d’une lecture de poèmes – Lectrice, Petra Magne de la Croix
Caroline Sablayrolles, jeune pianiste malvoyante depuis l’enfance, a commencé son apprentissage singulier avec Madame Claustre au Conservatoire de Strasbourg, puis avec Rena Shereshevskaya à Colmar. Elle a travaillé plus tard avec François-René Duchâble ainsi qu’avec Jean Micault, Caio Pagano ou Idil Biret. En 2001, la rencontre avec la concertiste de renommée mondiale, Maria João Pires va modifier le cours de sa vie et déterminer ses engagements et toute sa carrière à venir. Répondant à l’invitation de la grande pianiste, elle sera son élève pendant quatre ans, dans son Centre des Arts de Belgais, au Portugal. Caroline Sablayrolles se produit en concerts en France et à l’étranger : Festival Spivakov Colmar, Festival de piano de Jersey, Festival du Kochersberg en Alsace, Théâtre Saint-Louis à Lisbonne, Concert de la Société Chopin à Londres, Concert CNRS et récital Fondation Goethe, Strasbourg, Invitée d’honneur à Ambronay : soirée Marguerite Duras, Concert à l’invitation de la ville de Lons le Saunier. Concerts en l’Eglise St Pierre le Vieux de Strasbourg : introduction à la semaine du handicap…etc.
André Monteiro, corniste, est né au Portugal. Sa formation débute au collège musical d’Artave et se poursuit au Conservatoire de Castelo Branco où il suit des études supérieures de musique sous la direction d’Abel Pereira. Curieux de nouvelles richesses musicales, il part à Strasbourg dans la classe de Kevin Cleary. Sa quête d’apprentissage le conduit ensuite en Allemagne où il est l’élève du corniste Bruno Schneider à la Hochschule für Musik de Freiburg, puis, plus tard, à la Schola Cantorum de Bâle. Titulaire de deux masters de cor (Fribourg et Bâle), il joue dans différents orchestres tels l’Orchestre Philarmonique de Strasbourg, l’Orquestra XXI, l’Orquestra do Algarve, l’Orchestre du Staatstheater de Darmstadt avec le soliste Stephan Door et dans de nombreux autres ensembles. La rencontre à Bâle de Thomas Müller et du cor naturel à la Schola Cantorum Basiliensis ont été une révélation pour lui. Depuis, il se consacre pleinement au répertoire et à l’histoire de la musique ancienne sur instruments d’époque. Il a ainsi joué comme soliste avec l’orchestre de la Schola Cantorum Basiliensis sous la baguette de Sigiswald Kuijken. Il a aussi collaboré, entre autres, à l’ensemble I Barocchisti sous la direction de Diego Fasolis, avec la soliste Cecilia Bartoli.