Relais

Communiqué

© PHILIPPE HUGUEN / AFP

La FPF a déjà eu l’occasion de s’exprimer et de communiquer à l’occasion de la campagne présidentielle. L’organisation des rencontres « la politique en vérités » avec les candidats et « l’Adresse » qui leur a été envoyée marquent l’intérêt que porte le protestantisme français au débat qui concerne la société et chacun des citoyens de ce pays.

Il est vrai que la situation d’entre deux tours laisse un grand nombre dans l’insatisfaction et suscite un réel questionnement quant au choix citoyen.

La FPF rappelle toutefois encore aujourd’hui combien ses engagements pourront être entravés en cas de victoire du Front national : la parole en faveur de la liberté religieuse, les actions pour l’accueil des exilés, les oeuvres auprès des plus vulnérables, le plaidoyer sur les questions climatiques, et de façon plus générale le projet de promotion de la fraternité dans une société qui a besoin de se rassembler.

A l’approche du deuxième tour, la FPF veut rester vigilante, attester de sa confiance dans la politique et contester tout ce qui mettrait en cause le message de l’évangile. Elle interpelle les citoyens concernant les dangers de l’abstention.

Le texte sur son site original : http://www.protestants.org/index.php?id=23&tx_ttnews%5Btt_news%5D=3912&tx_ttnews%5Byear%5D=2017&tx_ttnews%5Bmonth%5D=04&cHash=f0c74f1ba8

 

D’autres liens :

 

http://www.lavie.fr/religion/protestantisme/face-au-fn-la-situation-n-autorise-plus-la-neutralite-des-eglises-09-12-2015-68946_18.php

 

http://www.uepal.fr/Retrospective/Retrospective/declaration-commune-des-eglises-protestantes.html